Oui à la préservation l'enseignement religieux en Moselle

Ajouter à vos favoris

 

Oui à la préservation de l'enseignement religieux en Moselle

 

Communiqué de presse du FN Thionville

 

Nous apprenons par voie de presse qu'un étrange collectif exige la disparition de notre spécificité locale mosellane par rapport à la loi de 1905 et notamment la liberté dont jouit l'enseignement religieux.

Nous rappelons à ces militants politiques qu'il existe en France une loi, un droit, des traditions, et que ceux-ci doivent être défendus : on n'arrache pas un territoire à son histoire sans tristes conséquences. Celle-ci l'a façonné, l'a imprégné, l'a influencé sur un plan politique, culturel, juridique, et nous ne souhaitons pas remettre en cause cet héritage dont nous sommes fiers et dont le rejet serait un bien mauvais choix: dans un monde un mouvement, notre pays et nos territoires ont besoin de stabilité.

Nous avons vu dans le passé, en Europe, en Arménie ou au Mexique, à quoi ont mené les idéologies et le rejet dogmatique des traditions culturelles et religieuses. Conscients des ravages causés par les guerres de religions en France, nous défendons une distinction du temporel et du spirituel afin de préserver la paix sociale et la liberté de chacun, mais nous ne faisons pas de la laïcité une arme de guerre idéologique.

Nous ne saurions trop conseiller à ces militants cependant, alors que leurs attaques semblent systématiquement s'en prendre à la même religion et aux mêmes traditions, de diversifier leur lutte pour bousculer d'autres dogmes.