Moselle orange mécanique : intifada à Thionville

Samedi 20 février 2016

Moselle orange mécanique : intifada à Thionville

 

Communiqué d'Hervé Hoff, responsable FN du pays thionvillois

 

Il y a 5 jours le Front national Thionville disait : « Thionville ne sera ni Marseille ni Chicago ! ». En seulement quelques jours la réalité nous a dépassés : après des attaques au couteau sans raison dans de paisibles rues, voilà des « jeunes » (comme il est coutume de dire) qui, au bord de l'autoroute, tirent sur des Français dans leur voiture, manquant de tuer une jeune fille pendant que son père conduisait.

Jusqu'où ira-t-on ? Dans quel pays dit en paix certains tirent  avec des armes à feu sur d'honnêtes citoyens ? Il est temps de reprendre notre destin en main. Ce genre d'acte est absolument intolérable, et aucune explication sociale ne peut l'expliquer.

Au lieu de traquer les automobilistes, l'Etat ferait mieux de traquer le crime s'en prenant à ces derniers et d'y mettre les moyens nécessaires. Alors que notre pays s'enfonce dans l'insécurité, dans l'ensauvagement, le bon sens voudrait que le budget de la sécurité soit augmenté, ce qui n'est aucunement le cas.  En France en 2016, il faut donc désormais surveiller les autoroutes pour ne pas que les Français se fasse tuer gratuitement par des barbares... Nous aimerions au passage avoir davantage d'informations sur les fameux « jeunes » ayant commis ces actes de guerre.

 

A31 bis : double-peine pour les automobilistes frontaliers

FN ACALCommuniqué de presse du groupe ACAL "Les Patriotes - Front National"

Le projet d'A31 bis vient d'être validé par le Ministère des Transports en vue de désengorger l'autoroute actuelle entre Nancy et Luxembourg. Des trois scénarios envisagés, c’est la mise en concession étendue qui a été retenue, au profit d’une société autoroutière plus intéressée par la distribution de dividendes à ses actionnaires que par l’...amélioration des services publics.

Cette option confirme la mise en place de péages sur tout le futur trajet, pénalisant de cette manière les travailleurs frontaliers, qui devront payer chaque jour environ 3,50 euros pour se rendre sur leur lieu de travail. Comme d’habitude, les automobilistes subiront la double-peine : payer pour avoir le droit de circuler sur l’autoroute qui aura été préalablement financée par leurs impôts via l’État et les collectivités locales.

Lire la suite : A31 bis : double-peine pour les automobilistes frontaliers

Communiqué de presse d'Hervé Hoff - 14 février 2016

Le pays thionvillois ne sera pas Marseille, ni Chicago!
 
Cette semaine un homme a été découvert par la police à Yutz couvert de coups de couteaux, agressé sauvagement (coups au thorax, dans le dos, etc.) par un barbare qui passait par là. 
 
Les actes de délinquance, même s'ils n'atteignent pas les tristes records détenus par d'autres villes de France, ont tendance à se multiplier à Thionville, quand ce n'est pas la racaille de villes voisines qui importe ses pratiques dont nous nous passerions bien (voleurs chauffards venant de Metz interpellés par la police thionvilloise il y a peu). 
 
Le Front National du secteur thionvillois ne tolère aucunement que de tels actes, indignes de notre ville comme de notre pays, se déroulent  dans nos rues. Le peuple français, et plus particulièrement les habitants du secteur, n'a pas à subir le règne de quelques sauvages voulant s'approprier l'espace public et la vie d'autrui. Il reconnaît de même le travail effectuée par des forces de l'ordre qui, malgré de faibles moyens, savent toujours exécuter leurs missions avec professionnalisme et esprit de sacrifice. 
 
 

Communiqué de presse d'Hervé Hoff - 14 février 2016

Non à la remise en cause du Concordat 
 
Le Front National Thionville a appris la volonté du ministre de l'Intérieur d'imposer en Alsace-Moselle l'enseignement de l'Islam au nom de la spécificité de notre secteur quant à la place des religions. 
 
Cette spécificité a été mise en place à un moment bien particulier et se doit d'être conservée. Nous ne voyons pas en quoi l'ensemble des religions devraient dorénavant en faire partie, si ce n'est vouloir petit à petit la rendre absurde pour la faire disparaître. Cela est d'autant plus étonnant à une époque de défense d'une laïcité stricte. 
 
Ce dispositif ne doit aucunement être fragilisé, particulièrement en ces temps si particuliers de crise culturelle, sociale et identitaire. Le peuple français recherche de la stabilité et l'Etat doit en être le garant. Sa mission n'est pas de tout casser (famille, économie, école, culture, université, etc.) ni de jouer sur les peurs et les divisions de notre nation, mais au contraire de rechercher l'harmonie par la défense de l'ordre et de la loi. Le FN défend une France apaisée.