Communiqué de presse du groupe Les Patriotes - FN - ACAL

Ajouter à vos favoris

FN ACALLe CESER d’ACAL additionne les vice-présidents… et les indemnités !

Après avoir élu le 29 janvier dernier son président, le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional (CESER) d’ACAL s’est attelé hier à la désignation de ses vice-présidents. Organe de réflexion, le CESER ne s’est pourtant pas posé trop de questions en additionnant les sièges et fonctions des 3 anciennes régions et en pourvoyant de facto 36 postes de vice-présidents !

253 membres pour la plénière, 82 pour le Bureau, 36 vice-présidents et 1 président, la composition du CESER détonne. Pourtant, le CESER n’a qu’un rôle consultatif et la valeur ajoutée de ses rapports reste à démontrer puisqu’aucun expert ne siège en son sein. En multipliant à l’infini les postes de vice-présidents, le CESER démontre en fait qu’il est un formidable outil pour recaser les amis : la partie « environnementale » du conseil faisant peut être référence à cette oeuvre de recyclage.

L’histoire serait plus risible si elle était indolore pour les finances publiques et le contribuable. La majorité de Philippe Richert a fixé la rémunération des membres du CESER au maximum de ce que permet la loi, et en la majorant pour les vice-présidents et le président. Ce joyeux petit monde coûtera en conséquence 18,5 millions d’euros sur la mandature. Ce à quoi il faut ajouter la rémunération des 29 salariés qui gravitent autour du CESER, ainsi que le remboursement des frais de missions et de déplacement, qui sont amenés à exploser du fait des nouvelles limites géographiques de la région.

Lors de la dernière séance plénière du conseil régional, le groupe « Les Patriotes – Front National » a proposé un amendement limitant la rémunération d’un membre du CESER à 5% de l’indemnité d’un conseiller régional. Cet amendement a été refusé par la majorité UMP-UDI-MoDem, épaulée par les élus PS. Une adoption aurait pourtant permis une économie de 16,2 millions d’euros. C’est précisément le montant nécessaire pour financer la modernisation des TER de la région, qui resteront bientôt bloqués à la frontière luxembourgeoise, du fait d’un changement de la réglementation.

Le groupe ACAL « Les Patriotes – Front National » regrette que les membres de la majorité et du CESER soient aussi peu respectueux du contribuable et n’adoptent pas une gestion rigoureuse des deniers publics. Nous resterons cependant vigilants lors des prochaines délibérations et continuerons de porter des solutions d’économies, respectant de cette manière nos engagements de campagne et nos électeurs.

 

Categories Actualités