La vague Bleu Marine avance à Thionville

departementales2015Après une mise en veille du site pour cause d'élections départementales, nous reprenons la mise à jour du site.

Tout d'abord, félicitations à nos membres qui ont porté bien haut les couleurs du Front National sur quatre cantons du département. Nous n'avons toujours aucun élu, mais nous progressons de manière régulière.

Nous tenons à remercier chacun d'entre vous pour votre soutien dans les urnes.

Merci.

Consultation régionale sur la gare de Vandières : pour nous, c'est non!

TGVLa consultation régionale sur la construction d'une nouvelle gare TGV aura lieu Dimanche prochain.

Cette proposition doit être déclinée, pour plusieurs raisons:

- La première est sa proximité avec la gare Lorraine TGV, distante de seulement 8 kms.
- La seconde qui nous semble plus dangeureuse pour notre ville, est la raison d'exister de cette gare : elle sera le point d'interconnection entre le réseau TER et le réseau TGV, ce qui sonnera à coup sûr le glas du TGV à Thionville, et il faudra nous rendre par TER à Vandières afin de prendre le TGV dans un avenir proche.
-La dernière raison n'est pas des moindre, elle va couter à la collectivité plus de 100 millions d'€uros!

Pour toutes ces raisons, nous voterons contre cette proposition.

Nos positions sur les délibérations du conseil municipal du 18 Décembre.

ConseilMunicipal

Déclaration liminaire de Mme GROMMERCH : les impôts vont flamber.

Mme le maire nous a dressé un tableau absolument terrifiant de la situation économique de Thionville. Or ce bilan, tout le monde l'avait avant même les élections. Il est le fruit de la cogestion UMPS de ces 20 dernières années.
Et le Conseil Municipal a été encore une fois le siège d'un triste spectacle où anciens et nouveaux se sont affrontés à coup de "C'est pas moi c'est vous!"

Vivement la décision du Conseil d’État sur le recours de M. MERTZ, car la perpétuelle campagne menée par les 2 opposants tourne au pugilat permanent.

Il est temps d'enterrer la campagne électorale, Mme GROMMERCH doit de toute urgence donner une ligne claire à sa politique. Elle a été élue pour 6 ans, et gouverner c'est prévoir!

Elle s'est engagée, tout comme nous l'avions fait, à ne pas augmenter les impôts locaux. La baisse des dotations de l’État sont désormais connues (8 Millions € sur 6 ans), il lui reste donc 5 ans pour maitriser les dépenses et résorber la dette, afin d'éviter la faillite de la ville!

 

Association Passage : La paix sociale au prix fort.

 Cette association où le prosélytisme religieux est de mise a été créée en 2009 par l'équipe MERTZ afin d'acheter la paix sociale avec les impôts des Thionvillois. Car depuis sa création, cette association qui n'a aucun but précis a bénéficié de 240.000 € de subvention.
La nouvelle équipe a modifié la convention les liant à cette association afin d'orienter les jeunes vers la mission locale pour l'emploi. Nous avons donc proposé à Mme GROMMERCH de verser les sommes affectées à cette association directement à la mission locale plutôt qu'à cette nébuleuse. Nous avons donc voté contre ce point, car nous sommes contre toute subvention communautaire!

Nous avons approuvé tous les autres points.

Police de la pensée : M. Walter BROCCOLI explique son engagement en politique.

Sigle-recyclageLe Nouvel Obs, dans son édition en ligne a publié un article où le père de l'un de nos colisiters fait sa pub de la plus vile des manières.
Ce triste sire fait preuve de toute sa vacuité intellectuelle en s'en prenant à son fils, parce qu'il ne pense pas comme lui. Pour le ramener dans le droit chemin de sa pensée stalinienne, il a décidé de s'engager en politique. Et à l'instar d'Edouard MARTIN un autre syndicaliste à avoir tourné sa veste, il prépare sa reconversion en politique, mais dans un parti centriste. Cette nouvelle lubie des syndicalistes Florangeois nous laisse tout de même perplexes, après tous les discours sur la séparation syndicat-partis politiques entendus.

M. Walter BROCCOLI, syndicaliste Force Ouvrière, après avoir passé de très longues vacances en Asie payées par les indemnités d'ARCELOR-MITTAL pour services rendus, va s'engager dans un de ces partis qui défend l’Europe, les patrons et les banquiers. En d'autres termes, M. BROCCOLI va défendre ce qu'il a toujours combattu! Mais le plus pathétique est la raison qu'il donne pour justifier son engagement : les idées de son fils!
La bassesse n'a pas de fond, comment peut-il se justifier de renier toutes ses valeurs parce que son fils adhère à d'autres idées que les siennes? Ecoutez-le sur BMF TV. Voyez de quel côté est la haine.

Sachez toutefois que contrairement aux affirmations de M. BROCCOLI, nous ne nous sommes jamais rencontrés. Son entrée en politique commence mal...