En avant première, notre intervention dans le bulletin municipal.

Voici le texte que nous avons fait parvenir à la maire pour parution dans le prochain bulletin municipal:

logo fn

Toute l’équipe de Thionville Bleu Marine est heureuse de vous retrouver après cet été pluvieux, où l'on a vu le président de la république et son gouvernement prendre l'eau au propre comme au figuré, et l'UMP couler carrément. Malgré cette rentrée qui s'annonce mouvementée, nous espérons que votre reprise a été sereine.

Sérénité que notre nouvelle édile n'a su conserver que le temps du printemps, car force est de constater qu'elle excelle à reprendre et appliquer nos idées, mais peine à mettre en œuvre les siennes!

Pour exemple, la proposition 58 de son livre blanc (imprimé en Espagne) promettait de faire venir des entreprises à Thionville. Sœur Anne, nous ne voyons rien venir... Ou la proposition 132 promettant de s'opposer à la réforme des rythmes scolaires? Enterrée! Quant aux berges de la Moselle, une politique lamentable y a été menée: ordres et contre-ordres s'y sont succédés tout l'été, pour au final faire comme l'ancienne majorité!

Ancienne majorité devenue opposition fantôme, M Mertz est absent des conseils d'agglomération et ses interventions aux conseils municipaux ne sont que pour défendre sa vision manichéenne du 3ème lieu ou son plan vélo. Pourtant sport et culture n'ont jamais aidé à payer des impôts en constante augmentation!

De tous les élus Thionvillois, j'ai été le seul à m'opposer à l’augmentation des impôts communautaires (taxe d'habitation +12,77%). Je suis resté fidèle à nos propositions de limiter la pression fiscale et de faire une gestion raisonnée des dépenses. A ce sujet, nos comptes de campagne ont été validés, ils s'élèvent à 27900 €, soit le tiers de nos concurrents. Ce sont vos impôts qui financent les campagnes, nous ne l'oublions pas.

Et pour conclure, un mot sur Hayange. Nous déplorons l'évident désir de nuire de Mme Da Silva et le lynchage médiatique de M Engelmann qui en découle. Comme le disait Mme Grommerch, «Laissons la justice faire son travail». Il ne s'agit que d'accusations pour l'instant et les faits reprochés sont à notre connaissance insignifiants!

Pour être encore plus à votre écoute, je tiendrai une permanence tous les mercredis matin, 5 rue de la grand-duchesse Charlotte. Toutes les infos sur www.fn-thionville.fr.