Communiqué de presse du groupe Les Patriotes - FN - ACAL

FN ACALLe CESER d’ACAL additionne les vice-présidents… et les indemnités !

Après avoir élu le 29 janvier dernier son président, le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional (CESER) d’ACAL s’est attelé hier à la désignation de ses vice-présidents. Organe de réflexion, le CESER ne s’est pourtant pas posé trop de questions en additionnant les sièges et fonctions des 3 anciennes régions et en pourvoyant de facto 36 postes de vice-présidents !

253 membres pour la plénière, 82 pour le Bureau, 36 vice-présidents et 1 président, la composition du CESER détonne. Pourtant, le CESER n’a qu’un rôle consultatif et la valeur ajoutée de ses rapports reste à démontrer puisqu’aucun expert ne siège en son sein. En multipliant à l’infini les postes de vice-présidents, le CESER démontre en fait qu’il est un formidable outil pour recaser les amis : la partie « environnementale » du conseil faisant peut être référence à cette oeuvre de recyclage.

L’histoire serait plus risible si elle était indolore pour les finances publiques et le contribuable. La majorité de Philippe Richert a fixé la rémunération des membres du CESER au maximum de ce que permet la loi, et en la majorant pour les vice-présidents et le président. Ce joyeux petit monde coûtera en conséquence 18,5 millions d’euros sur la mandature. Ce à quoi il faut ajouter la rémunération des 29 salariés qui gravitent autour du CESER, ainsi que le remboursement des frais de missions et de déplacement, qui sont amenés à exploser du fait des nouvelles limites géographiques de la région.

Lors de la dernière séance plénière du conseil régional, le groupe « Les Patriotes – Front National » a proposé un amendement limitant la rémunération d’un membre du CESER à 5% de l’indemnité d’un conseiller régional. Cet amendement a été refusé par la majorité UMP-UDI-MoDem, épaulée par les élus PS. Une adoption aurait pourtant permis une économie de 16,2 millions d’euros. C’est précisément le montant nécessaire pour financer la modernisation des TER de la région, qui resteront bientôt bloqués à la frontière luxembourgeoise, du fait d’un changement de la réglementation.

Le groupe ACAL « Les Patriotes – Front National » regrette que les membres de la majorité et du CESER soient aussi peu respectueux du contribuable et n’adoptent pas une gestion rigoureuse des deniers publics. Nous resterons cependant vigilants lors des prochaines délibérations et continuerons de porter des solutions d’économies, respectant de cette manière nos engagements de campagne et nos électeurs.

 

Hayange : déchaînement médiatique contre la crèche car ville FN

Une nouvelle fois, la grande majorité de la presse local et nationale a trouvé un os à ronger à Hayange. Comme toujours cette presse qui n’investigue plus depuis longtemps, se contente de reprendre des informations fausses et non vérifiées.

Pour cette non-affaire, c’est à nouveau Canal+ et son émission « Le Petit Journal » qui s’est embourbé les pieds dans le tapis. Comme on peut le constater dans la vidéo suivante, le présentateur, en grand donneur de leçon commet quelques erreurs qui peuvent sembler insignifiantes mais qui relèvent du même niveau qu’un Balthazar blanc. En premier lieu il annonce Joseph à l’apparition du berger.

La suite sur fn57.fr

Terra Lorraine, l’imposture électorale de Patrick Weiten

Illange, c’est fini ! annoncent les médias en ce mardi 15 décembre 2015. ITEC – Terra Lorraine, cette plateforme commerciale chinoise pour professionnels basée sur 230 000 m2 de la zone d’Illange propriété du Département, où 2000 PME chinoises viendraient créer 3000 emplois… dans un premier temps, n’est ce pas M. Weiten ? Hasard ? les élections régionales viennent de se conclure par une coalition de l’ensemble des appareils politiques contre le Front National pour faire élire Philippe Richert. Et avec lui, la tête de liste pour la Moselle, le président du Conseil départemental UDI, Patrick Weiten, qu’on dit promis à de hautes fonctions dans la future assemblée.

La suite sur fn57.fr

Municipales, le retour.

ConseilMunicipal

Le Conseil d’État a statué, les élections municipales de Mars 2014 sont annulées.

Nous serrons bien entendu présents, et sommes déjà affairés à la constitution de la liste.

D'autres informations seront publiées d'ici quelques jours.