Akers: l'idéologie contre l'industrie française

Ajouter à vos favoris
Akers: l'idéologie contre l'industrie française
 
 
Communiqué de presse d'Hervé Hoff
Conseiller régional, membre de la commission économie
Responsable du FN dans le pays thionvillois
 
 
Nous apprenons avec regret l'annonce de la liquidation judiciaire de l'usine Akers de Thionville. C'est une usine de plus qui disparaît de notre territoire, lui qui était pourtant si riche et si productif jusqu'à il y a peu.
 
Les marchés ont-ils cessé de fonctionner? La consommation s'est-elle brusquement arrêtée, ce qui justifierait que l'offre ne soit plus adaptée? Non. Simplement de mauvais choix politiques: notre idéologie libre-échangiste nous aveugle, notre haine des frontières nous obsède, le combat de notre gouvernement pour un fiscalisme confiscatoire est toujours plus intense. Cette lutte pour la mort de l'économie française porte ses fruits: subissant une concurrence déloyale venant d'extrême Orient, associée à des charges beaucoup trop importantes qu'une administration a refusé de revoir à la baisse, elle voit s'ajouter à elle dorénavant des centaines d'emplois mosellans qui disparaissent: casse économique, casse sociale, voilà le résultat de cette classe politique.
 
Disparition de l'Etat, des frontières, désertification des territoires, déliquescence du service public, absence de stratégie économique, territoriale, globale: voilà où nous mène l'absence de volonté. Le Front national se veut le défenseur d'une volonté politique claire au service du peuple français et du Bien commun, face à la fatalité et au chaos des idéologies destructrices.