Communauté d'agglomération : mégalomanie, démagogie, explosion de la majorité

Ajouter à vos favoris

Monsieur Weiten, président de l'agglomération, s'était engagé, avec Terra Lorraine, à créer 4000 emplois grâce à des investissements chinois. Soucieux de la vérité comme des contribuables, nous avions dit à Monsieur Weiten que ses projets mégalomanes et promesses allaient au mieux s'arrêter en Russie, au pire être les impôts de demain. Nous attendons toujours son invitation à l'inauguration...

    N'étant pas à une contradiction près, la présidence de l'agglomération nous avait indiqué une hausse des impôts, prétextant une baisse des dotations de l'Etat. Une politique responsable eût été de différer les projets extravagants et peu urgent (piscine Basse Ham, etc.).

    Rififi entre élus de la majorité locale lors du prochain conseil d'agglomération pour la nouvelle présidence : si Anne Grommerch est pressentie pour succéder à Monsieur Weiten qui la soutient, cela suscite la fronde de nombreux élus locaux issus pourtant de la même majorité, estimant que l'accord sur la succession à la tête de l'agglo n'est pas respecté. L'axe Weiten – Grommerch voit donc se constituer face à lui une fronde venant de Yutz, ainsi qu'un bloc constitué du maire de Terville... et des élus socialistes de l'agglomération.