Le militant étranger Tahar Ben Jelloun insulte le patriotisme francais : si celui-ci ne lui convient pas, les portes sont ouvertes !

Ajouter à vos favoris

 

Le militant étranger Tahar Ben Jelloun insulte le patriotisme francais : si celui-ci ne lui convient pas, les portes sont ouvertes !

Communiqué du FN Thionville

 

Nous apprenons par voie de presse que le militant Tahar Ben Jelloun, qui s'était déjà fait remarqué il y a quelques années pour avoir participé à la campagne de censure contre le grand écrivain français Richard Millet (tant qu'on n'est pas dans la ligne politique de ces gens là, on ne mérite que mépris et exclusion), et a dernièrement parrainé l'événement célébrant la disparition de la culture française et européenne sur le sol français, a insulté le Front national et ce qu'il représente (RL du 15 octobre 2016). Il aurait ainsi déclaré : « Le Front national ? Il n’y a rien dedans. Leurs chiffres sont bidons. Ils jouent sur les peurs et l’ignorance, alors laissez-le dans son coin. »

Le peuple français n'a pas à subir le mépris de militants étrangers, tels messieurs Ben Jelloun ou Nekkaz, venant sur notre sol faire de la politique. Au lieu de venir regarder la paille dans l'oeil de leur voisin, ils feraient mieux de regarder la poutre qui est dans le leur.

Alors que tous les événements récents frappant la France et l'Europe (submersion migratoire, insécurité, attentats, faillite de l'Etat) avaient été prévus par un FN que tout le monde prenait alors de haut, ces gens feraient mieux de se faire petit, de ravaler leur fierté et de reconnaître la justesse de nos analyses.