Promotion de la haine, de la drogue et de l'insécurité dans les rues de Guénange : va-t-on laisser faire ?

Ajouter à vos favoris
 
Promotion de la haine, de la drogue et de l'insécurité dans les rues de Guénange : va-t-on laisser faire ? 
 
Communiqué du FN Thionville
 
 
Il a été tourné ces derniers temps un clip « musical » dans les rues de Guénange, dans lequel des individus qu'il est convenu d'appeler des « jeunes » font l'apologie de l'insécurité, brandissent des armes à feu, déploient des drapeaux étrangers, participent à des rodéos, le tout en pleine journée dans les rues d'une ville de France.

Notre pays, notre territoire, nos villes, n'ont pas à être le terrain de jeu de la racaille. Alors que nous sommes en plein Etat d'urgence, il est scandaleux que de tels actes puissent se dérouler.

Après la mise à sac du Puzzle à Thionville, les affrontements tribaux d'Uckange évités de justesse, les feux de mobilier urbain à Fameck, il est temps que l'insécurité cesse en Moselle Nord, que les fauteurs de trouble soient matés et que les zones qui sont de potentielles poudrières (immigration et insécurité importantes) soient sous contrôle des forces de l'ordre françaises.

A l'heure où nos courageux policiers manifestent légitimement pour de meilleures conditions de travail et une plus grande reconnaissance, nous demandons aux mairies et aux représentants de l'Etat de s'appuyer sur elles afin de garantir l'ordre et l'application de la loi sur l'intégralité de notre secteur et ne laisser aucune zone sous la loi des caïds.

Le laxisme doit cesser, la peur doit changer de camps.