Autriche: le système sauve les meubles, mais pour combien de temps?

Ajouter à vos favoris

Autriche: le système sauve les meubles, mais pour combien de temps?


 
Les élections autrichiennes représentent, malgré la défaite du FPO, un immense espoir, et démontrent que partout en Europe les échiquiers politiques vacillent pour se recomposer.
 
Le premier tour de ces élections a vu les partis au pouvoir depuis 70 ans littéralement s'effondrer, pour ne pas se qualifier au 2nd tour et laisser la première place au candidat patriote. S'il n'a pas gagné cette élection, notamment grâce à un matraquage médiatique et institutionnel (menaces de l'UE, etc.), l'idée était désormais dans toutes les têtes qu'un président de tendance patriotique, non affilié à l'européisme et à l'immigrationnisme, pouvait remporter un scrutin majeur en Europe: alors que ces mouvements devaient jusqu'à il y a peu se battre pour démontrer qu'il leur était possible d'accéder au 2nd tour d'une élection, leur capacité à rassembler une majorité d'électeurs pour diriger un pays est clairement plausible et  dorénavant dans toutes les têtes.
 
Comme en France lors des dernières régionales, comme en Angleterre où elle éclate entre les européistes et les euroréalistes,  la fausse droite soumise à l'idéologie gauchiste disparaît de l'échiquier petit à petit, incapable de choisir entre les patriotes et la gauche (contrairement à ses électeurs), pour laisser la place à un vrai mouvement défenseur de l'identité, des libertés, de l'Etat de droit, de l'ordre et des frontières.
 
De même, en France, avec le Front national, remettons de l'ordre dans la politique française!

 

Categories Tribunes libres Tags autriche